Si Senior

Accidents domestiques Périls en la demeure

Publié le
Accidents domestiques Périls en la demeure

Selon un proverbe bien connu de chez nous, notre maison camoufle notre honte (« Darna tostor arna »). C’est aussi l’endroit où l’on se sent le plus en sécurité. Seulement, ce dont une majorité d’entre nous ne se rend pas compte, c’est que la maison n’est pas toujours sans danger. Notamment pour les personnes âgées, catégorie la plus exposée, avec les enfants en bas âge, aux accidents domestiques. Qu’il s’agisse de brûlures, chutes, électrocution, étouffement ou intoxication, un grand nombre de ces accidents, aux conséquences parfois dramatiques, pourrait être évité grâce à la prévention.

par Chiraz Ounaïs

« Faute de statistiques aussi précises que celles des accidents du travail et de la route », comme nous l’a affirmé le Pr Amenallah Messaâdi, chef du service de réanimation des brûlés au Centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous, « On sait cependant de façon indubitable que les accidents domestiques sont à l’origine de la quasi totalité des brûlures dont sont victimes les personnes âgées. Une forme d’accident malheureusement en nette progression en Tunisie puisque les chiffres ont pratiquement doublé en dix ans », ajoute le Pr Messaadi. L’utilisation de moyens de chauffage divers, notamment le kanoun, encore très répandu chez nous, le poêle à charbon ou à mazout, le chauffe-eau à gaz, expliquerait cette dominance des accidents par brûlure, surtout en hiver. Cependant, comme nous l’avons précisé, il ne s’agit pas du seul danger qui guette nos ainés.
Fragilisés par l’âge, les séniors, notamment après 65 ans, ont donc besoin d’être soutenus pour éviter ces accidents essentiellement dus à une baisse de la vue, une force musculaire diminuée, un déficit de mobilité, une vigilance moindre, un usage de médicaments ou encore à diverses pathologies. Loin de constituer une fatalité, ces accidents peuvent souvent être évités mais, pour ce faire, la vigilance doit être de mise, il faut savoir anticiper, réduire les risques au quotidien et adopter les bons réflexes. Par des gestes simples et par notre vigilance, prenons donc soin de leur éviter ces accidents de la vie courante en rendant leur doux foyer, auxquel ils sont attachés comme à la prunelle de leurs yeux, plus adapté à leur situation particulière. Bien qu’il faille faire preuve d’énormément de tact pour convaincre une personne âgée d’apporter certains aménagement à un mobilier très souvent associé à des souvenirs ancestraux,

comme par exemple enlever un tapis qui se trouve depuis des décennies dans le salon. D’autant que toutes les pièces sont concernées, voire les environs (jardin, garage,…). Mesures à prendre !
– La cuisine
Lieu de danger majeur du foyer, la cuisine concentre la majorité des appareils ménagers et autres installations d’eau et de gaz. Et là, rien n’est à laisser au hasard ; les bouches d’aérations doivent être vérifiées en permanence et être dégagées pour assurer l’évacuation des gaz d’appareils de cuisson ou des chauffe-eau. Ce dernier en particulier doit faire l’objet d’une révision annuelle, avant toute mise en service, par un professionnel. Pas question non plus de laisser trainer au sol des objets qui peuvent provoquer des risques de chute, laquelle peut souvent s’avérer graves, à cause notamment de la présence dans la cuisine d’éléments en matières dures ; céramique (évier), marbre (table de coupe), ou métal (réfrigérateur, cuisinière,…). Mais aussi veillez à toujours nettoyer les sols d’éventuelles projections d’huile et de corps gras ou encore de la présence de pelures de légumes (très glissantes) ou tout autre aliment.
– La salle de bain
Les précautions à prendre dans la salle de bain concernent essentiellement un moment très délicat : la sortie de la douche ou du bain à cause des éclaboussures et autres jets d’eau qui mouillent le sol. Un tapis de sortie ou encore l’installation préalable d’un rideau de douche qui limite les jets d’eau au sol, ne seraient pas de trop pour éviter tout risque inutile. Tout comme la cuisine, une chute dans la salle de bain peut s’avérer grave. Les éléments en céramique (lavabo, baignoire…) sont dans pareil cas autant d’éléments à la fois durs et glissants auxquels on ne peut s’accrocher.
– Le jardin
Les risques domestiques ne se limitent pas aux différentes pièces de la maison. Les personnes âgées qui le peuvent aiment bien bricoler ou faire du jardinage. Espace d’air libre et frais, le jardin peut se révéler un endroit semé d’embuches sans un minimum de vigilance. Tuyaux d’arrosage trainant dans le jardin et outils mal rangés peuvent ainsi constituer un danger supplémentaire de chute. Et surtout, faites attention à vos mains, elles qui, lors des séances de bricolage et de jardinage, sont le plus exposées aux risques de coupure, de brûlure et d’écrasement.
– Toute la maison
Desservies par le poids des ans qui leur fait perdre leur force musculaire, la stabilité de l’équilibre et limite leurs, les personnes âgées ont besoin d’un espace à vivre aménagé différemment. A savoir qui leur permette un accès facile, voire à portée de main, à tout ce qui leur est utile au quotidien, leur évitant ainsi tout péril d’avoir à monter sur une chaise ou un tabouret, ou d’escalader un escabeau. Pensez également à installer un éclairage suffisant pour éviter les zones d’ombre, surtout dans les escaliers qui doivent être équipés à la montée et à la descente. Evitez d’encombrer les lieux de passage du domicile par des objets décoratifs ; plantes vertes, petits meubles, bibelots, coins de tapis qui se relèvent… Ne rien laisser trainer par terre, comme les fils électriques ou les câbles de télévision, bref tout ce qui risque de faire trébucher. Le fait d’installer certains équipements, tels des tapis sur les sols glissants (carrelages, parquets…), des antidérapants, des barres d’appui, des rampes dans les escaliers, même pour quelques marches, peut s’avérer salvateur pour les personnes âgées. Cela les rassure même en leur permettant de garder l’équilibre, de se remettre debout tout seules si elles tombent. Assurez-vous que les installations électriques sont aux normes. N’utilisez pas d’appareils électriques près des points d’eau. Eloignez toutes les sources de chaleur ; poêle, lampes halogènes, de tout objet qui risque de prendre feu (rideaux et autres tissus). Débranchez systématiquement les petits appareils électriques après usage. 