Si Senior

AVC, les 7 signaux qui doivent vous alerter

Publié le
AVC, les 7 signaux qui doivent vous alerter

 

1.Une faiblesse musculaire ou une paralysie. Toute partie du corps peut être touchée mais, le plus souvent, il s’agit de la main, du bras, de la jambe ou de la face.

2.Très fréquemment, une perte de sensibilité se manifeste par un engourdissement, voire une anesthésie, d’une partie du corps. Le contact, la douleur, le chaud et le froid sont peu ressentis.

3.La personne trébuche ; une difficulté de langage. Il s’agit, soit d’une gêne pour articuler les mots (dysarthrie), soit d’un trouble du langage (aphasie) : les mots sont déformés, mal choisis ou mal compris.

4.Un trouble visuel. La vision, le plus souvent, est perdue sur une moitié du champ visuel, identique pour les yeux (hémianopsie). Parfois, c’est un œil qui ne voit plus (amaurose) ou les deux, ou encore la vision est double (diplopie).

5.Perte de l’équilibre ou de la coordination, vertiges.

6.Maux de tête inhabituels, accompagnés de nausées et de vomissements.

7.Troubles de la conscience pouvant aller de la somnolence au coma.

La prévention des AVC passe par une meilleure connaissance des facteurs de risque mais également par celle des signaux d’alerte. En effet, les symptômes varient selon le siège et l’étendue de la lésion. Ils surviennent, en général, brutalement, parfois pendant le sommeil. Leur intensité peut être d’emblée maximale ou s’accroître progressivement, en quelques minutes ou quelques heures.

En cas d’AVC, nos proches sont les plus à même de nous sauver

 

L’AVC et le sel : Lorsque des mesures sont prises pour réduire la consommation de sel, les résultats sont spectaculaires car il a été constaté qu’une surconsommation de sel favorise l’hypertension artérielle qui, elle-même, peut entraîner un accident vasculaire cérébral (AVC) ou un infarctus du myocarde. Le sel –nom courant du chlorure de sodium (NACI) – joue un rôle important dans le maintien de la pression artérielle et l’équilibre des fluides du corps. Selon les nutritionnistes, on consomme trop de sel en Tunisie ; la consommation moyenne est de 7,5 ml (1 1/2 cuillerée à café) par jour, alors que 2,5 ml peuvent entraîner de l’hypertension chez les personnes sensibles. La dose maximale est de 5 ml. La plupart des aliments, y compris les fruits, les légumes et les céréales contiennent un peu de sel mais 75 % de notre consommation se dissimule dans les conserves et les plats préparés. Il faut lire attentivement les emballages. Si la mention sel, sodium ou NA figure parmi les premiers ingrédients de la liste, cela signifie que la quantité de sel et élevée ; si elle est la dernière, le plat en contient sans doute peu. Lorsque la liste mentionne du bicarbonate de soude, abstenez-vous de consommer cet aliment, en cas de problème cardiaque ou rénal. Quand vous cuisinez, n’utilisez pas de sel. Placez un moulin à sel sur la table : ainsi, vous évaluerez mieux la quantité à ne pas dépasser.