Si Senior

Seniors…quels besoins en eau ?

Publié le
Seniors…quels besoins en eau ?

Fatigue, peau sèche gardant les plis, bouche et langue sèches, urines foncées et perte de poids. Ces signes, observés chez une personne âgée, peuvent être des symptômes de déshydratation d’autant plus s’il y a fièvre, vomissement et diarrhée.

par Afef Horchani

 

«Une perte en eau de 1 % à 2 % du poids corporel peut être déjà considérée comme une légère déshydratation. Une perte rapide qui dépasse 10% du poids corporel est grave et risque de causer la mort de la personne âgée», explique le Pr. Abdelmajid Abid exerçant à l’Institut national de la nutrition.

Et le professeur de poursuivre : «Quand on avance en âge, il faut être, particulièrement, attentif à la question de déshydratation. En premier lieu, la proportion d’eau présente dans l’organisme diminue, passant de 75 % chez le nourrisson, à 60-65 % chez l’adulte jeune et seulement 50 % chez le senior. En second lieu, les reins ont de plus en plus de mal à concentrer les urines : pour se débarrasser d’un certain quota de déchets, il faut éliminer davantage d’eau. Enfin, la sensation de soif, régulée par certaines hormones, devient, avec l’âge, moins performante et s’affaiblit.

Les pertes en eau, l’incontinence, la dépendance physique ou psychique, entraînant une restriction hydrique, sont les éléments à prendre en compte pour comprendre la déshydratation de la personne âgée qui aura pour effet d’aggraver certaines maladies comme le diabète, les maladies digestives, les inflammations, les infections, les intoxications et les maladies pulmonaires.

L’apport hydrique conseillé aux seniors, sous forme d’eau et d’aliments riches en eau (légumes, fruits, bouillons de légumes, soupes…), est de 30 ml, au minimum, par kilo de poids et par jour sauf en cas d’insuffisance rénale, où il faut se conformer à la prescription médicale. En cas de plus d’activité physique, et lors des périodes de forte chaleur, leurs besoins en eau s’intensifient.

Pour ce qui est des personnes âgées qui sont moins sensibles à la soif et ayant des difficultés à se déplacer, il incombe à leurs proches de les aider à avoir accès à l’eau et les inciter à boire régulièrement plusieurs fois par jour, pour qu’ils s’hydratent en permanence, et ce en fixant l’objectif de finir la bouteille d’eau (1,5 l) à la fin de la journée». ■