Vivre à Deux

L’érotisme, c’est sein !

Publié le
L’érotisme, c’est sein !

Qu’ils soient gros ou menus, en poire ou en pomme, les seins ne laissent aucun représentant de la gent masculine indifférent. C’est curieux comme les seins font vibrer les hommes et leur donnent des désirs d’assaut comme pas possible. Pourquoi ? Zoom sur le pouvoir érotique d’un organe qu’on ne saurait voir qu’avec un immense plaisir.

par Salem Djelassi

On ne saurait parler de la fonction érotique du sein dans notre pays sans évoquer quelques paroles de chansons qui aujourd’hui font partie de notre patrimoine et que, naguère on chantait sans tabous en plein public. « «Hat yeddou al fezri/ ech mechi yalka fi sadriyelka erromène el Bedri/ ymess wi khalli thèm » (Il a mis ses mains sur mon décolleté/ Que cherche t-il dans ma poitrine ?/ Il trouvera des grenades en primeurs/ Qu’il touchera sans les déplacer). Ou bien, ces quelques vers de Saliha « A la sderha el aali, Guemna Bin Jbelli, ynessi noum el aïn » (Sa poitrine plantureuse, un vallon entre mes montagnes et qui fait oublier jusqu’au sommeil). Ceci pour dire à quel point ce côté érotique du sein était important dans notre société arabo musulmane qui, ne refoulait pas ses goûts, à une époque où le décolleté ne courait pas les rues. C’est aussi pour montrer à quel point cet organe, somme toute caractérisé par une grande dichotomie (nourrissant mais aussi excitant), a marqué et enflammé l’imaginaire des hommes. Mais, pourquoi les seins font-ils envie aux hommes ? Pour Dr Houssème Louiz, psychiatre et psychothérapeute : « Il existe un lien entre le sein et la sexualité. Pour le mâle, la poitrine féminine représente un signal érotique supérieur à celui des organes génitaux. Exubérant ou pudiques, coniques ou en poires, gros ou minces, identiques ou asymétriques, les seins féminins soulèvent depuis toujours l’émotion sexuelle. Le relief mammaire constitue à la fois un signal visuel, érotique et tactile pour les hommes ».

Les tétons aussi

Les femmes le savent très bien ! Elles savent que leur poitrine détient un pouvoir de séduction sans pareil et qu’elles n’ont nul besoin de les exhiber nus pour que les hommes s’émoustillent. Un décolleté plongeant, un chandail moulant qui dessine le galbe et voilà que l’adrénaline est lancée. « Offert au dérobé à la vue, rétracté dans une attitude pudique ou souligné par la courbe des reins, le sein est le carrefour entre l’homme et la femme, il évoque la rencontre sexuelle possible », ajoute Dr Houssème Louiz. A ce stade-là, il ne faut pas oublier les tétons. En effet, on remarquera que les rayons lingeries se sont enrichis de soutien-gorge à tétons intégrés. Car, les tétons ont aussi leurs effets sur l’homme ; ils traduisent une forme d’érection. Rappelons que, comme l’érection chez l’homme, le téton s’érige quand les femmes sont excitées. Mais qui dit téton, dit aussi nourrisson et, c’est à ce titre que notre psy ajoute que « le sein est la partie du corps de la mère avec laquelle le petit bébé a son premier rapport charnel. En ingurgitant le lait maternel, l’homme découvre le plaisir de la satiété mais aussi un autre plaisir érotique, celui de la succion et du contact corporel. Ainsi, la vue des seins et particulièrement d’une poitrine opulente et harmonieuse, provoque chez l’homme un retour vers des sensations anciennes écrites en lui à son insu. C’est sur la fonction physiologique du sein de la mère et de l’allaitement que la sexualité infantile se développe. Le sein reste essentiellement lié à l’enfance dans bien des cas et c’est ce qui provoque l’humour de Jean Cazalet qui écrit : « Les seins et les trains électriques sont faits pour les enfants et ce sont les hommes qui jouent avec ! »

Les seins, c’est aussi … des fesses !

Pour rester encore dans l’humour, Jacques Prévert écrit : « cachez ce sein que je ne saurais voir autrement qu’avec une loupe ». Dur ! Dur ! D’avoir de petits « lolos » et c’est pour cela que nombre des femmes accourent chez leur chirurgien esthétique pour se faire placer des prothèses mammaires… Et tout cela pour séduire ces messieurs qui se retrouvent désarmés face à de gros seins. Et pourquoi aiment-ils les gros seins ? « Les seins des femmes sont pour l’homme le support idéal de ses projections fantasmatiques, une grosse poitrine évoque la féminité, la sécurité, et les plaisirs charnels et un retour vers des sensations anciennes », répond le Dr Houssème Louiz. Les anthropologues soutiennent, quant à eux, que la femme plantureuse véhicule chez les hommes une image de bonne santé qui a l’avantage de renforcer le côté rassurant des choses.

Les hommes adorent également les seins des femmes parce qu’ils rappellent l’apparence des fesses et jouent donc un rôle terriblement sexy et sexuel ! Des études ont même montré qu’en présence des photos en gros plan de paires de fesses et de seins, les hommes sont incapables de faire la différence entre l’un et l’autre. En effet, en y regardant d’un peu plus près, il est vrai qu’un décolleté plongeant et pigeonnant crée une sorte de fente qui n’est pas sans rappeler le popotin !