Vivre à Deux

10 conseils pour un mariage heureux !

Publié le
10 conseils pour un mariage heureux !

Comment vivre un mariage heureux ? comment connaitre le bonheur en couple ? Nous vous livrons 10 conseils testés et approuvés !

par Sondes Khribi Khalifa

1 Vos priorités

La première leçon est primordiale : accepter la modification des priorités. Vos priorités d’adulte célibataire ne peuvent pas être celles de votre nouveau statut d’époux ou d’épouse. Ce changement de priorités est un peu plus contraignant chez certaines personnes très « électron libre ». Mais c’est à vous de décider en conscience de ce que vous voulez : vivre seul ou vous mettre à deux. C’est un choix de vie.

Leçon numéro 1 donc : Mettez-vous bien en tête que vous êtes désormais deux et pas une seule personne à décider et à planifier. Acceptez les aléas liés à l’arrivée des enfants plus tard. Si vous n’êtes pas prêt pour ces modifications de priorité, ne franchissez pas le pas. Cette première leçon est donc capitale : à partir du moment que vous acceptez ce changement de priorités, les choses seront beaucoup plus simples…Vous êtes prêt pour les autres leçons.

2 Les tempêtes émotionnelles

Apprenez à recevoir les décharges émotionnelles de l’autre. Avec l’arrivée des enfants, acceptez de recevoir leurs décharges émotionnelles quotidiennes aussi. Le célibat a ceci d’avantageux que vous n’avez pas à subir qui que ce soit. Si vous êtes fatigué vous pouvez rester seul pour vous reposer. Ça va être un peu plus compliqué après le mariage, car vous êtes deux, rappelez-vous, et que vous vivez dans la même maison. Parfois, vous êtes de bonne humeur, mais l’autre ne l’est pas. Il va alors vous contaminer par sa mauvaise humeur, les émotions sont contagieuses.

Si vous ne parvenez pas à contrôler les tempêtes émotionnelles qui surviennent après le mariage, vous pouvez, sous le coup de la colère, dire des choses que vous allez regretter. Quelques mots peuvent briser un mariage à jamais. « Idha tah lkdar wfet el iichra » disent nos aînés. Alors, surveillez votre langue et ne laissez pas ces tempêtes faire couler le bateau.

3 L’état de la maison

La troisième leçon concerne l’état de votre maison : ce ne sera plus rangé comme avant, les vases et objets de déco ne seront plus à leur place, le frigo ne sera plus le même, etc. Puisque vous êtes maintenant deux, rappelez-vous. La salle de bain ne sera plus comme avant, si vous êtes un homme acceptez le tsunami de produits de beauté que madame va mettre un peu partout, si vous êtes une femme acceptez que votre mari jette ses chemises à même le sol. Oui, ils sont comme ça les hommes. On est différents.

Avec l’arrivée du premier bébé, le beau salon va être souvent taché de lait, de compote et même de vomi… Eh oui. ça fait partie du package. Avec l’arrivée de l’enfant, le parquet va devenir un placard à ciel ouvert, les placards deviendront des fourre-tout avec des tonnes de vêtements à plier tous les jours. Vous devrez faire attention en marchant car vous pouvez trébucher et tomber : il y aura toutes sortes d’objets par terre : pièces de lego, crayons de coloriage, papiers, débris de jouets cassés, etc. Mais la maison va dorénavant respirer la vie de famille, une odeur que vous allez bientôt connaître.

4 La télévision

Amie intime des hommes, la télé est le sujet de beaucoup de disputes. Vous étiez habitué à choisir seul vos programmes avant, ce n’est plus le cas maintenant. Alors qui peut juger qu’est-ce qui est plus important : le match de foot ou le feuilleton ? Personne, la base de la vie à deux est l’entente. Apprenez à faire quelques concessions. Si vous en avez les moyens, achetez une deuxième télé, mais ce n’est pas une option très intelligente car, à terme, elle fragilise le lien entre vous.

Une fois la famille élargie avec les enfants, de nouvelles contraintes s’imposent. Vous ne pouvez plus mettre le son de la télé aussi fort, certaines émissions/films ou images sont bannies en présence des enfants. Films violents, scènes agressives ou angoissantes sont à bannir, surtout si l’enfant est en train de jouer au salon. Optez pour le petit écran de l’ordinateur, c’est plus commode.

Sofiène, 34 ans, divorcé depuis un an

« Je me suis marié par amour, mais mon mariage a été un fiasco total, on a divorcé à peine un an après. Je ne sais pas à qui la faute. On s’aimait vraiment au début mais dès que la vie, la véritable vie à deux a commencé, plusieurs problèmes sont apparus. Des problèmes futiles, c’est vrai, mais ça empoisonne la vie. On se disputait alors tout le temps, on ne faisait plus l’amour, et un jour elle m’a dit : ça y est je ne veux plus te voir à la maison ! Je veux divorcer ! J’ai immédiatement fait ma valise et je ne suis plus jamais revenu. Ma fierté m’en a empêché, même si j’aimais cette femme ».

5 A table !

La cinquième leçon concerne l’alimentation, la nourriture, elle, est capitale ! Les hommes tunisiens accordent beaucoup d’importance aux compétences en cuisine de la femme. Quand vous étiez célibataire, vous mangiez n’importe quoi, maintenant vous êtes LA responsable, LA chef, on vous demandera toujours : qu’est-ce qu’il y a à manger ce soir ? Alors, organisez-vous à l’avance. Si vous n’êtes pas disposée à faire la cuisine tous les jours, que votre travail ne vous le permet pas ou que vous ne savez simplement pas faire, mettez cela au clair dès le départ.

Avec l’arrivée des enfants, vous ne pouvez plus non plus manger comme avant, des frites à tous les repas, des sodas et des chips bourrés d’agents chimiques, de colorants et de conservateurs…Maintenant vous êtes l’exemple que l’enfant va imiter de façon inconsciente et c’est de votre responsabilité de donner les bonnes habitudes alimentaires à votre enfant.

6 La belle-famille

Drôle de nom quand même : la belle-famille ! La famille du conjoint est souvent la cause de beaucoup de problèmes dans le couple. Les beaux-parents veulent intervenir dans tout, ils jugent tout et parfois ne sont pas très agréables. Le sourire mondain cache bien des choses. La clé pour éviter les conflits à ce niveau est de faire la sourde oreille. N’essayez pas de « porter un masque » ni de changer pour plaire aux uns et aux autres, soyez juste vous-même et ne répondez pas aux agressions. Ce n’est pas une faiblesse, c’est une force. Avec le temps, les relations finiront par se stabiliser. N’oubliez pas que cette belle famille sera toujours là, notamment quand les enfants vont grandir. Alors ne laissez pas la rancune s’installer.

7 L’argent !

Le mariage c’est aussi beaucoup d’argent. A vous donc de vous organiser pour ne pas dépenser une fortune juste pour satisfaire la famille et la belle-famille. Vous serez endetté des années ensuite et vous allez regretter de n’avoir pas fait un mariage simple avec une petite réception avec les amis les plus proches. Une fois la vie de couple démarrée, établissez des règles claires, qui paye quoi. Ainsi aucun des deux partis ne se sentira lésé. Certains couples optent pour le compte commun et le regrettent ensuite très vite. N’optez pour cette option que si vous vous connaissez vraiment et que vous avez déjà vécu ensemble. Mais en général soyez généreux, la générosité est le secret des finances prospères.

8 La vie intime

Ne pensez pas qu’il suffit d’être amoureux pour réussir sa vie intime. L’amour est un moteur du désir, mais la vie intime obéit d’abord aux représentations véhiculées par toute la société par rapport au sexe et au plaisir en général. Ainsi, de nombreux couples ne survivent pas à cause d’un désaccord au niveau de la vie intime. L’un et l’autre n’ont pas les mêmes attentes. Parfois, une femme est choquée des demandes de son mari, et vice versa. La solution est d’en parler un peu dès le départ. Ensuite, la clé de la réussite c’est de lâcher prise, de fuir la domination du mental pour vivre pleinement dans son corps. Ecoutez l’autre avec le cœur et le corps, pas avec la tête.

Les enfants et moi : compétition émotionnelle

Les décharges émotionnelles s’accentuent quand les enfants grandissent. L’enfant est un être qui se met en colère pour un rien, qui crie et pleure en sanglotant pour une chose futile (à vos yeux), et qui se met à rire deux secondes après. Et, en effet, il est très difficile d’encaisser toutes ces décharges émotionnelles et de les gérer. Notamment quand vous faites un travail déjà assez stressant et épuisant. Vous serez alors dans une sorte de compétition émotionnelle avec vos enfants : vous sentez que votre priorité est votre bien-être, mais vous « devez » assurer votre rôle de parent…

9 Attention à la routine !

Ennemi juré de tous les couples, la routine s’installe facilement avec les années. De petites attentions peuvent changer les choses. Avec l’arrivée des enfants la vie devient réglée comme une horloge, même heure pour se lever tous les jours, même rituel du petit déjeuner, déposer les enfants, aller au travail, faire les courses, rentrer, faire la cuisine, parler un peu au téléphone en faisant la vaisselle, etc. Hop dodo et rebelote le lendemain. La routine a vite fait de tuer le couple, la flamme de la passion des premières années n’est plus. Ne sous-estimez donc pas les petites escapades le temps d’un week-end.  Ne sous-estimez pas non plus l’importance du petit cadeau d’anniversaire, ou de fêter vos 5 ans de mariage, ensuite 10 ans, etc. Réservez une plage horaire quotidienne pour discuter un peu à deux ou faire un gros câlin. Le couple n’est pas le même à 1 an ou 5 ou 10 ans de mariage. Mais le lien grandit si vous savez le nourrir.

10 Apprendre toujours…

Enfin, dernière leçon, et pas la moins importante…

Ouvrez votre cœur à l’autre et ne laisser pas les idées noires vous envahir. Soyez indulgent envers l’autre. Il n’est pas et ne peut pas être parfait. Vous non plus d’ailleurs. Mettez de la douceur dans tous vos gestes et n’accusez pas l’autre systématiquement.

Ouvrez-vous à l’amour incommensurable qu’offre un enfant. Ouvrez votre cœur à la joie de vie inconditionnelle qui anime les enfants. Apprenez d’eux, observez-les, laissez-les vous transmettre l’essentiel à propose de la vie. A savoir que rien n’est grave, et que la vie est une aventure, un ensemble de moments de joie à partager…rien de plus, rien de moins.

Mettez la Wifi à la maison !

Un couple est comme un bateau en mer, il peut traverser différentes tempêtes. Des tempêtes émotionnelles. A vous d’être un bon capitaine. Détectez les tempêtes au loin et tenez bien votre bateau. Si un soir votre conjoint est de mauvaise humeur, reconnectez-vous aux bonnes vibrations de la source. Ne laissez pas l’émotion négative se propager. Elargissez plutôt le champ de vos vibrations positives : mettez la Wifi ! Essayez de faire un grand sourire et un gros câlin à votre mari/femme qui rentre avec une humeur maussade et observez le changement. Mais pour y arriver vous devez d’abord être conscient de la dynamique des émotions, elles traduisent une dynamique énergétique si puissante à l’intérieur de vous…